Près d’un tiers des étudiants en médecine souffriraient de troubles dépressifs




Paris, le mardi 13 juin 2017 – Deux tendances ont concouru au
lancement d’une grande enquête sur la santé mentale des étudiants
en médecine par quatre organisations (l’ANEMF, l’ISNAR-IMG,
l’ISNCAA et l’ISNI*). L’année 2016 a tout d’abord été endeuillée
par plusieurs suicides de carabins et certains de ces passages à
l’acte ont pu être influencés par des conditions de travail
difficiles. Par ailleurs, probablement en lien avec le premier
phénomène, les langues se sont déliées. Des témoignages de plus en
plus nombreux ont été présentés évoquant la détresse des futurs
praticiens et professionnels de santé, qui ont même été réunis dans
un livre publié récemment sous le titre Omerta à l’hôpital (dont
l’auteur Valérie Auslender nous a accordé une interview).

Une enquête inédite en France par son ampleur

Les chiffres pour évaluer la qualité de la santé mentale des
étudiants en médecine sont rares ou parcellaires. Aussi,…

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils