Illustration de cigarette. – Pixabay
  • Selon un rapport, les personnes les plus précaires et les moins diplomés fument davantage que les plus riches et ont plus de difficultés à s’arrêter
  • 20 Minutes s’interroge sur les raisons qui expliquent que les plus défavorisés sont plus dépendants du tabac

Encore une bonne occasion pour adopter de bonnes résolutions. Ce mercredi, à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, nombre d’associations et autres spécialistes réitèrent les discours de prévention et rappellent les ravages de cette drogue.

Un message qui semble passer… mais dans certains milieux plus que d’autres. Un rapport publié ce mardi par Santé Publique France* dévoile que les personnes les moins diplômées et les plus défavorisées fument davantage que les Français…