Les tampons hygiéniques ne favorisent pas les chocs toxiques, selon une étude


Si les cas de chocs toxiques ont augmenté, les premiers résultats d’une étude menée par des chercheurs lyonnais montrent que les tampons utilisés pendant les règles ne les favorisent pas.

Boîte de tampons à Londres, au Royaume-Uni, le 18 mars 2016.

Les tampons hygiéniques utilisés pendant les règles ne favorisent pas les chocs toxiques, dont les cas déclarés ont augmenté, selon les premiers résultats d’une étude menée par des chercheurs lyonnais qui regrettent un manque d’information des utilisatrices.

« Contrairement au tampon Rely, retiré du marché américain dans les années 1980, aucun dispositif ne stimule la production de la toxine qui déclenche le choc toxique », a souligné mardi 4 juillet le Centre national de référence du staphylocoque des Hospices civils de Lyon (HCL), qui avait lancé à l’automne une collecte de tampons usagés, afin de mener cette étude.

Selon le professeur Gérard…

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils