Les égyptologues suisses étudient une prothèse de 3000 ans – ScienceDaily

C'est probablement l'un des dispositifs prothétiques les plus anciens de l'histoire humaine: avec d'autres experts, les égyptologues de l'Université de Bâle ont réexaminé un grand bois artificiel doigt de pied. La découverte a presque 3000 ans et a été découverte dans une fémur de la nécropole de Sheikh 'Abd el-Qurna près de Louxor. Cette zone est en cours d'étude en utilisant des méthodes de pointe.

L'équipe internationale a étudié la prothèse unique en utilisant la microscopie moderne, la technologie des rayons X et la tomographie par ordinateur. Ils ont pu montrer que le pied en bois était remonté plusieurs fois au pied de son propriétaire, une fille de prêtre. Les chercheurs ont également récemment classé les matériaux utilisés et identifié la méthode avec laquelle la prothèse hautement développée a été produite et utilisée. Des experts du musée égyptien au Caire – où le prothétique a été amené après qu'il a été trouvé – et l'Institut de médecine évolutive de l'Université de Zurich a également participé à cette étude.

L'orteil artificiel du début du premier millénaire avant JC témoigne des compétences d'un artisan qui connaissait bien la physionomie humaine. Le savoir-faire technique se distingue particulièrement bien dans la mobilité de l'extension prothétique et la structure robuste de la sangle de ceinture. Le fait que la prothèse ait été faite d'une manière laborieuse et méticuleuse indique que le propriétaire apprécie un aspect naturel, l'esthétique et le port de confort et qu'elle a pu compter sur …

Lire la suite (en anglais)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils