Les cas soupçonnés de choléra au Yémen sont maintenant plus de 100 000

        

Le nombre de cas de choléra présumés au Yémen a atteint 101 820 et a tué 798 personnes depuis 27 en avril, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Vibrio cholerae. Crédit: ktsdesign / Shutterstock.com

Les personnes les plus touchées ont été les enfants et les personnes âgées, les personnes âgées de moins de 15 ans représentant 46% des cas et les personnes de plus de 60 ans représentant 33% des décès.

Oxfam a estimé que l'épidémie revendique maintenant la vie d'une personne chaque heure.

L'OMS et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) se concentrent sur les hotspaces du chémal du Yémen pour tenter d'empêcher la propagation de la maladie.

"Supprimez le choléra dans ces endroits et nous pouvons ralentir la propagation de la maladie et sauver des vies", déclare Nevio Zagaria, responsable du bureau de l'OMS au Yémen. "En même temps, nous continuons à soutenir le traitement précoce et approprié Pour les malades et la conduite d'activités de prévention à travers le pays. "

La suppression de l'épidémie va être un défi difficile. Les systèmes de santé, d'eau et d'assainissement du pays ont presque été détruits après plus d'années de guerre entre le mouvement Houthi et les forces gouvernementales. Moins de la moitié des établissements de santé du Yémen fonctionnent et les fournitures médicales sont importées à un tiers du taux avant mars 2015.

Les dommages causés par la violence ont conduit à 14,5 millions d'individus qui n'ont pas accès à l'eau potable et à l'assainissement. Le conflit a laissé 18,8 millions …

Lire la suite (en anglais)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils