Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : tous donneurs présumés, il faut s’exprimer


22 000 personnes en France sont en attente de recevoir un organe, dont 13 000 personnes un rein. 3700 personnes sont greffées et 300 décèdent faute de donneur. 

Pourtant, en France, c’est le principe du consentement présumé qui s’applique, c’est-à-dire que nous sommes tous donneurs d’organes sauf si l’on s’est inscrit sur le registre national des refus ou qu’on l’on a exprimé clairement son opposition auprès de sa famille.

La journée de réflexion sur le don d’organes organisée par l’Agence de la biomédecine tous les 22 juin veut rappeler que tout le monde est concerné. A cette occasion, nous avons rencontré trois personnes concernées par le don d’organes.


Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : tous donneurs présumés, il faut s’exprimer
Depuis janvier 2017, nous sommes tous donneurs présumés. Raison de plus pour s’exprimer si l’on s’y oppose. La journée de réflexion sur le don d’organes organisée par l’Agence de la…

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils