Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe


La loi

Selon la loi, chaque Français est un donneur présumé d’organes et de tissus à moins qu’il ait exprimé de son vivant le refus d’être prélevé. Il n’existe pas de registre du « oui ». Ainsi, la personne qui consent au don de ses organes en vue de greffes n’a aucune démarche à faire. Ce n’est
qu’en cas d’opposition qu’il convient de faire connaitre son refus de prélèvement.

Comment signifier son refus

1- en s’inscrivant sur le registre national des refus

En ligne sur le site registrenationaldesrefus.fr oupar l’envoi postal d’un formulaire disponible sur ce même site ou d’une demande sur papier libre
(Agence de la biomédecine, Registre national des refus, 1 avenue du Stade de France, 93212 Saint Denis La plaine Cedex).

2- confier son opposition à un proche, par écrit ou de vive voix

En cas de décès, le proche pourra soit transmettre la volonté écrite et signée, ou faire valoir ce refus oralement (dans ce cas, il lui sera demandé…

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils