Glyphosate. Une étude contrecarre le feu vert de la Commission


Le Dr Portier, ancien haut responsable de la santé publique aux Etats-Unis, demande à la Commission européenne de revoir sa copie à propos du glyphosate, le principe actif du désherbant Roundup. La Commission souhaite en effet que cet herbicide controversé soit à nouveau autorisé pour dix ans au sein de l’Union européenne.

Les opposants au glyphosate, substance herbicide controversée dont l’utilisation est en discussion dans l’Union européenne, viennent de recevoir un appui de poids. En effet dans une lettre ouverte au président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, diffusée par deux eurodéputés socialistes, et datée de dimanche, c’est le Dr Christopher Portier qui renouvelle ses inquiétudes sur le caractère cancérogène du glyphosate.

Un premier signal d’alarme début 2016

Le Dr Portier, aujourd’hui résident en Suisse, a notamment été le directeur de deux organismes américains de santé publique (National Center for Environnmental Health et US Agency for Toxic Substances and Disease Registry). Il était déjà à la tête d’un collectif d’une centaine de scientifiques qui avaient tiré un premier signal d’alarme début 2016.

Le scientifique conteste la conclusion controversée des deux agences européennes l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA). Celles-ci ont été chargées de dire si le glyphosate présente ou non un risque pour…

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils