Glyphosate : la substance herbicide continue d’inquiéter


Les opposants au glyphosate, substance herbicide controversée dont l’utilisation est en discussion dans l’Union européenne, reprennent espoirs. Un scientifique vient de publier une lettre ouverte au président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker dans laquelle il met en question les études sur lesquelles s’appuie la Commission européenne pour proposer le renouvellement de sa licence. Dans cette lettre datée du 28 mai, le Dr Christopher Portier renouvelle ses inquiétudes sur le caractère cancérogène du glyphosate. Le Dr Portier était déjà à la tête d’un collectif d’une centaine de scientifiques qui avaient tiré un premier signal d’alarme début 2016. “L’analyse de Portier remet en question les explications de l’Efsa (l’Agence européenne de sécurité des aliments, ndlr), qui a répété dans une déclaration la semaine passée qu’elle avait vérifié toutes les données elle-même, et qu’elle ne s’appuyait pas sur les résumés d’études faits par l’industrie”, a estimé Greenpeace dans un communiqué.

Longue bataille administrative

Christopher Portier a eu accès, après une longue bataille administrative menée par des parlementaires européens pour les rendre publiques, à une partie des données scientifiques sur lesquelles l’Echa et l’Efsa se sont basées pour conclure au caractère non cancérogène du glyphosate. Ces données sont fournies par l’industrie phytosanitaire, qui fabrique les pesticides. “L’Efsa comme l’Echa n’ont pas…

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils