deux sur trois souffrent d’anxiété


ENTRETIEN. Le non respect du repos de sécurité, la surcharge de travail dans les hôpitaux et l’absence de soutien des pairs pèsent lourd sur le mental des futurs médecins. 

C’est un triste constat. Les futurs médecins sont plus sujets à la dépression et aux idées suicidaires que la population générale, rapporte une enquête inédite menée par 4 syndicats d’étudiants en médecine et de jeunes médecins (Isni, Anemf, Isnar, Isncca), auprès de 21 000 futurs ou jeunes médecins.

Cette enquête révèle que deux tiers des futurs médecins souffrent d’anxiété, près d’un tiers de dépression, soit des proportions deux fois plus élevées que celles retrouvées chez les Français. Des soignants qui sont aussi plus nombreux à être traversés par des idées suicidaires (24 % contre 20 % en population générale).

Si pour les plus jeunes, notamment les externes, les troubles anxieux sont principalement liés à…

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils