Amiante: vers un non-lieu dans une vingtaine de dossiers emblématiques


Amiante en vrac dans une usine désaffectée, le 21 juin 2012 à Caligny (Normandie), dans le nord-ouest de la France-AFP/Archives/CHARLY TRIBALLEAU
Amiante en vrac dans une usine désaffectée, le 21 juin 2012 à Caligny (Normandie), dans le nord-ouest de la France-AFP/Archives/CHARLY TRIBALLEAU

Coup de tonnerre dans le scandale de l’amiante: le parquet demande la fin des investigations dans plusieurs enquêtes pénales, considérant qu’il est impossible de déterminer avec certitude quand les victimes ont été intoxiquées, une décision qui pourrait ouvrir la voie à des non-lieux dans une vingtaine de dossiers.

“Le diagnostic d’une pathologie liée à l’amiante fait la preuve de l’intoxication, mais ne permet pas de dater l’exposition ni la contamination”, a estimé le 13 juin le parquet de Paris dans ses réquisitions dévoilées par Le Monde et dont l’AFP a eu connaissance.

Une analyse qui s’aligne sur celle défendue par les juges d’instruction chargés de ces dossiers: les magistrats ont estimé, dans une ordonnance rendue le 9 juin, que “cet aléa dans la date des faits ne pourra pas permettre de…

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils