Alerte à la codéine, médicament détourné en nouvelle drogue à la mode

FAIT DU JOUR. Deux ados sont morts depuis le début de l’année après avoir ingurgité ce médicament détourné en drogue.

Ces chiffres ne sont que la partie émergée d’un phénomène en pleine expansion. Depuis le début de l’année, cinq cas d’intoxication grave à la codéine ont été signalés chez des jeunes, dont deux sont décédés, selon l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament).

 

Comme Pauline, 16 ans, la dernière victime en date, que ses proches croyaient sans histoires, de plus en plus de mineurs détournent l’usage d’antidouleurs à la codéine, vendus en pharmacie sans ordonnance, à des fins «récréatives». Cet antalgique, de la même famille que l’opium, provoque une sensation de défonce avec un ralentissement du rythme cardiaque. Il y a un an, le «purple drank», mélange de sirop pour la toux à la codéine, d’antiallergique, de Sprite et de colorant violet, avait déjà fait l’objet d’une mise en garde de l’ANSM. L’Observatoire français des…

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils