Theresa veut-elle lutter contre l'islamophobie dans l'U.K? Vous devez être en train de plaisanter

"Il y a eu trop de tolérance de l'extrémisme" a déclamé Theresa May, debout devant Downing Street lundi matin, "… et cela signifie un extrémisme de toute nature, y compris l'islamophobie".

Le Premier ministre britannique a parlé à la suite d'une attaque terroriste brutale près d'une mosquée de Londres où un homme a conduit une camionnette dans un groupe d'adorateurs musulmans. Le prétendu attaquant, selon des témoins oculaires, a crié : "Je veux tuer tous les musulmans".

La déclaration de mai a été accueillie par un a tué de libéraux ainsi que par principaux musulmans britanniques de même que son annonce d'un Examen officiel des mesures de sécurité dans les mosquées du Royaume-Uni.

Mais j'ai quatre mots pour décrire la réponse du Premier ministre: trop peu, trop tard.

Pourquoi a-t-il exigé une horrible attaque terroriste, entraînant la mort d'un homme musulman non armé dans les rues de Londres au milieu du Ramadan, pour inciter May à dénoncer la haine anti-musulmane comme une forme d'extrémisme? Pourquoi le sang innocent doit-il être renversé pour que le Premier ministre prononce pour la première fois le mot «islamophobie»?

Et où se trouvaient ses premières admonitions sur la menace posée aux musulmans de l'U.K par des extrémistes d'extrême droite? May a été ministre de l'intérieur pendant six ans, dans deux parlements, chargé de la police et des services de sécurité, mais pendant cette période, elle n'a fait que la référence étrange et passante aux «centaines» Les attaques musulmanes au Royaume-Uni chaque année tout en obsédant la menace de …

Lire la source en anglais

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils