The Fed Rate Hike and Gold, rapport 18 juin 2017

Les grandes nouvelles de cette semaine proviennent de la Fed, qui a annoncé deux choses. L'un d'entre eux, il a coûté 25 points de base à la Fed Funds. La cible est maintenant de 1,00 à 1,25%, et d'autres augmentations cette année. Deuxièmement, la Fed a réduit son bilan, son portefeuille d'obligations. Il ne le fera pas en vendant réellement, mais en ne réinvestiant pas une partie du principe remboursé lorsque le Trésor roule sur chaque obligation à l'échéance. C'est comme réduire la main-d'œuvre par un gel et une attrition d'embauche, plutôt que par des mises à pied.

Nous ne sommes pas des membres de la Fiducie, mais si nous devions prendre une supposition éduquée, nous allons lire la dernière partie comme un brassage entre la Fed et les banques. Personne ne peut se permettre d'augmenter les rendements obligataires à long terme, car les banques en tiennent beaucoup et ce serait une perte en capital. En outre, si les prix des obligations diminuent, tous les autres prix des actifs devraient également baisser. Les banques devaient prendre un autre succès.

À l'heure actuelle, les banques prêtent à la Fed à 1,25%. La Fed utilise cette trésorerie pour financer son achat de longues obligations du Trésor. La caution à 10 ans a été fermée vendredi à un rendement de 2,16%. Si la Fed peut prendre des dispositions pour que les banques puissent échanger, elles réduisent lentement leurs réserves excédentaires et achètent les obligations, alors cela n'entraînerait pas que le marché des obligations s'effondrerait. Dans le même temps, la Fed peut dire qu'elle a rétréci son bilan. Il n'y aurait pas de changement dans le marché obligataire, mais les banques peuvent contourner la Fed, tout en augmentant leur intérêt net d'environ 0,9%.

Ce mouvement aurait un effet secondaire non évident. Le risque de durée découle de …

Lire la source en anglais

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils