La tête de JPMorgan se double de sa prévision de "turbulences du marché": voici pourquoi

Après avoir obtenu pratiquement tous les points d'inflexion du marché en 2015 et au début de 2016, jusqu'ici 2017 n'a pas été l'année de Marko Kolanovic, dont de plus en plus Des prévisions plus baissières ont jusqu'à présent été déjoués à plusieurs reprises par le marché, et les mêmes commerçants systématiques qu'il prévient périodiquement. Pour rappel, son avertissement le plus récent est venu la semaine dernière, lorsqu'il a averti que même un léger rebond de VIX pourrait entraîner des pertes dramatiques pour les vendeurs de volume. Pour rappel, voici le punchline de sa dernière note :

Des jours comme le 17 mai et des événements similaires "présentent un risque important de stratégies de volatilité courte. Compte tenu du faible point de départ de la VIX, ces stratégies courent le risque de pertes catastrophiques. Pour certaines stratégies, cela se produirait Si le VIX augmente de ~ 10 à seulement ~ 20 (pas loin du niveau moyen historique pour VIX). Bien que, historiquement, une telle augmentation n'ait jamais eu lieu, nous pensons que cette fois-ci peut être différent et des augmentations soudaines de cette grandeur sont possibles. Un scénario serait, par exemple, de VIX croissant de ~ 10 à ~ 15, suivi d'un effondrement de la liquidité compte tenu de la connaissance du marché selon laquelle certaines structures doivent couvrir les positions courtes.

Alors à la lumière d'un marché qui refuse de publier même le plus petit des tirages (nous ne sommes pas sûrs si les mots "vente", "correction" ou "crash" ont été illégal encore), Kolanovic a été jeté dans la serviette Et a déclaré des mers douces à venir? Au contraire: dans une note publiée la nuit dernière, il fait écho aux avertissements faits récemment par Citi et …

Lire la source en anglais

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils