La PTA Mom Trump déclenchée sur la politique américaine est plus radicale que vous pensez

Jusqu'à l'élection de 2016 Brandi Calvert, un agent immobilier à Wichita, au Kansas, n'avait pas S'est impliqué dans la politique nationale. Elle a voté avec diligence dans les cycles présidentiels, et avait des tendances libérales, mais n'était affiliée à aucune des deux parties. "J'ai toujours été très impliqué dans l'école [my son’s]une école de petite ville juste à l'extérieur de Wichita – fait beaucoup d'organisation pour des excursions ou des fêtes de classe, mais rien de politique jusqu'à l'élection", at-elle déclaré.

Puisque Calvert, maintenant âgé de 36 ans, était une petite fille, elle avait admiré Hillary Clinton et était parmi les électeurs qui l'ont soutenue avec enthousiasme. «J'ai passé deux bonnes semaines en deuil, en colère et en pleurs», a-t-elle déclaré, décrivant les mêmes étapes de la douleur qui ont marqué la vie post-électorale de millions de libéraux à travers le pays.

Puis elle a entendu parler de la Marche des femmes à Washington et a commencé à chercher des moyens de faire le voyage. "En fin de compte, je pensais que si je suis allé à Washington, ce serait une expérience incroyable, mais ça ne changerait rien ici", a-t-elle déclaré. "Au Kansas, malheureusement et quelque heure heureusement, nous savons déjà ce qu'est l'Amérique sous l'administration Trump" – une référence à la domination conservatrice du gouvernement de l'État. "Je pensais donc que, dans cette situation très sombre, nous pourrions être en avance sur la courbe. J'ai décidé que j'allais essayer d'organiser une Marche des Femmes par moi-même. "

Rien de tel ne s'est passé depuis plusieurs décennies à Wichita. Calvert a dit ses amis et …

Lire la source en anglais

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils