Cinquante ans plus tard, NSA garde les détails du secret israélien de Liberty Liberty Attack


Le 8 juin 1967, une torpille israélienne a détruit le bord de l'USS Navier américain non armé USS Liberty, À environ une douzaine de kilomètres au large de la côte du Sinaï. Le navire, dont l'équipage était sous le commandement de l'Agence de sécurité nationale, interceptait les communications au plus fort de la guerre de six jours lorsqu'il s'agissait d'assaut aérien et naval israélien direct.

Les révérences de l'explosion de la torpille ont envoyé l'homme d'équipage Ernie Gallo à travers la salle de recherche de radio où il était stationné. Gallo, un technicien des communications à bord de la Liberté, s'est retrouvé chez lui et ses camarades de classe au milieu d'une attaque qui laisserait 34 Américains morts et 171 blessés.

Cette semaine marque le 50e anniversaire de l'assaut contre l'USS Liberty, et bien qu'il soit parmi les pires attaques de l'histoire contre un navire naval américain non-combattant, la tragédie reste cachée dans le secret. La question de savoir si et quand les forces israéliennes ont pris conscience qu'elles tueient des Américains s'est révélée un sujet d'affirmation particulière dans le débat public qui a continué de se faire jour au cours de la dernière demi-siècle. L'enquête de la Cour d'enquête de la Marine à la suite de l'incident a eu lieu à huis clos, et les survivants qui étaient à bord ont reçu des ordres gag qui leur interdisent de parler de ce qu'ils ont enduré ce jour-là.

Maintenant, un demi-siècle plus tard, The Intercept publie deux documents classifiés fournis dans le cache des fichiers divulgués par le dénonciateur de la NSA, Edward Snowden, lié à l'attaque et à son …

Lire la source en anglais

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils