Les défenseurs de la protection de la vie privée critiquent l'embauche de Cambridge Analytica par le gouvernement kenyan

            
      
                

Les défenseurs de la vie privée en ligne ont exprimé leur inquiétude au sujet du recrutement de Cambridge Analytica – l'entreprise de données qui prétendait stimuler les succès électoraux du président Donald Trump et de la campagne "Brexit" – par le parti du président kenyan Uhuru Kenyatta Pour l'aider dans sa tentative de réélection en août 2017.

Kenyatta a été élu en mars 2013 après avoir recueilli 50,51 pour cent du vote. Cependant, deux groupes – le Centre africain pour la gouvernance ouverte et la Coalition pour la réforme et la démocratie – ont déposé des pétitions avec la Cour suprême du pays contestant l'élection. La haute cour a rejeté les défis du même mois, mais de nombreux partisans de l'opposition croient toujours que les élections ont été fraudées . En 2007, une autre élection présidentielle contestée a conduit à des vols répandus de sang et .

Le pays a vu la violence pendant les primaires de 2017, avec le soutien et l'opposition pour les partis politiques qui se décomposent le long des lignes ethniques .

Au milieu de tout cela, Cambridge Analytica basé aux États-Unis aurait occupé un étage entier d'un immeuble appartenant à la coalition de l'Alliance Jubilee du Président Kenyatta. La société poursuit actuellement la publication britannique The Guardian au cours de son rapport sur ses liens allégués vers la droite – le site Web Breitbart.com et le mouvement Brexit, qui comprenait cette description de ses opérations par un ancien employé:

C'était comme travailler pour MI6 [the British spy agency]. Seulement c'est MI6 à louer. C'était très chic, très …

Lire la suite (en anglais)

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils