Le fils d’IBK traine un journaliste en justice

Le procureur a requis trois mois de prison avec sursis et 100 000 francs d'amende pendant que la partie civile demande 4 milliards de dommages et intérêt.Copyright de l’image
AFP

Image caption

Le procureur a requis trois mois de prison avec sursis et 100 000 francs d’amende pendant que la partie civile demande 4 milliards de dommages et intérêt.

Le procès en diffamation de Karim Keita, député à l’assemblée nationale et fils du président malien contre le journal le  »Sphinx » s’est tenu sur le fond jeudi.

Les avocats de la défense ont boudé la l’audience pour protester contre la non prise en compte de leurs exceptions.

Le procureur a requis trois mois de prison avec sursis et 100 000 francs d’amende pendant que la partie civile demande 4 milliards de dommages et intérêt.

Le verdict a été mis en délibéré pour le 20 juin.

LIRE AUSSI

IBK rend un hommage à Hollande

IBK victime d’un malaise vagal

« Corriger les insuffisances de la Minusma »

Le fils…

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils