Ghana: la hausse de la production pétrolière n’aura que peu d’impact sur le déficit budgétaire


  • FrançaisFrançais


  • Publicités

    (Agence Ecofin) – Au Ghana, hausse de la production d’or noir n’améliorera pas suffisamment les recettes publiques, ni ne comblera le déficit budgétaire, indique . En début d’année, le pays tablait non seulement sur une multiplication par trois de sa production pour doper ses recettes publiques, mais aussi sur un prix moyen pétrole à 56 dollars $ alors que la moyenne des cours est actuellement de 52 dollars $.

    Le Ghana prévoyait ainsi de réduire de 6,5% son déficit budgétaire qui était de 1,6 milliard de dollars. Malheureusement, les options de financement demeurent limitées. Le pays s’appuie déjà sur un programme d’aide du FMI, d’une valeur de 1 milliard de dollars, qui est destiné à faire face aux difficultés budgétaires.

    Pour Courage Martey, économiste de la Databank à Accra, ces faibles perspectives de recettes pétrolières pourraient contraindre le gouvernement à revoir à la hausse le déficit budgétaire. 

    Il faut…

    Lire la suite

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Amélie Nadeau

    Formation en communication et en journalisme à Montpellier. Je suis en Freelance pour plusieurs sites thématiques et agences de médias. Spécialisée dans l'actualité généraliste, je me suis spécialisée dans l'actualité médicale.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Font Resize
    Contrast