Eric Gbodosou est l’invite de BBC Afrique et répond aux questions de Servais Koumako.


L’organisation mondiale de la santé vient de classer les morsures de serpents dans la catégorie “A” des maladies tropicales négligées.

Cette décision selon la société africaine de vénérologie, constitue une nouvelle chance de renforcer les stratégies de prise en charge tout particulièrement en Afrique.

Environ un million de personnes sont victimes de morsures de serpents chaque année et 25 à 30 mille ne survivent pas.

Selon le docteur Eric Gbodossou, président de l’association pour la promotion de la médecine traditionnelle, il suffit parfois de moins de cinq minutes pour mourir d’une morsure de ces reptiles.

Eric Gbodosou est l’invite de BBC Afrique, il répond aux questions de Servais Koumako.

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils