Algérie : « l’université a censuré ma thèse politique »

Leila Sidhoum affirme que son diplôme a été bloqué par le Doyen par intérim de l'Université Alger 3.Copyright de l’image
Leila Sidhoum

Image caption

Leila Sidhoum affirme que son diplôme a été bloqué par le Doyen par intérim de l’Université Alger 3.

Une doctorante algérienne, Leila Sidhoum, affirme que son université retient son diplôme, en raison de ses positions politiques contenues dans sa thèse.

Un responsable de la faculté a affirmé qu’il y avait des inquiétudes sur la façon dont elle y a présenté l’armée.

Leila Sidhoum accuse la Faculté des Sciences politiques de l’Université d’Alger 3 de censure et d’intimidation.

Elle a dit avoir brillamment défendu son travail devant un jury.

Mme Sidhoum, également assistante dans cette université, a mis l’accent sur le rôle de l’élite gouvernante dans la transition démocratique en Algérie, de 1989 à 2016.

Elle a indiqué, qu’après…

Lire la suite

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils