Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing Afrique Zimbabwe: le gouvernement veut lancer une nouvelle monnaie d'ici la fin 2019 pour faire face à la rareté des dollars US

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 1 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #17495

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    A chaque fois qu’un pays utilise le dollar américain, ça se termine par un désastre. Car cela permet aux US de renforcer leur emprise sur ce pays. Un pays, c’est d’abord sa propre monnaie avant toute chose. Hyperinflation ou pas, il faut garder sa souveraineté de frapper monnaie.

    (Agence Ecofin) – Le gouvernement zimbabwéen prévoit d’introduire une nouvelle monnaie locale d’ici la fin de l’année 2019, pour répondre à la rareté des billets de dollars américains qui commence à devenir un problème pour l’économie dans son ensemble.

    « Sur le projet de lever suffisamment de devises étrangères pour introduire une nouvelle monnaie locale, nous sommes déjà très avancés. Cela nous prendra des mois, pas des années », a déclaré Mthuli Ncube (photo), le ministre zimbabwéen des finances, lors d’une déclaration officielle.

    Le départ de Robert Mugabe, resté des décennies au pouvoir, ne semble pas avoir arrangé toutes les choses pour ce pays qui se relève difficilement. A la suite d’une hyperinflation qui avait rendu sa monnaie inutilisable, le Zimbabwe a adopté comme monnaie des échanges le Dollar américain, la Livre Sterling britannique et le Rand sud-africain.

    Mais l’économie du pays s’est effondrée et ses avoirs extérieurs en dollars ont fortement diminué, faisant baisser la masse des billets verts disponibles pour l’économie réelle. Ainsi, même si on compte 10 millions $ de masse monétaire dans les comptes de banque (chiffres d’octobre 2018), la quantité de dollars disponibles pour satisfaire la demande est bien plus faible.

    Le stock actuel des réserves disponibles (153,4 millions $ en octobre) ne permet des importations que pour deux semaines. Le gouvernement estime que pour avoir la nouvelle monnaie locale, il faudra avoir au moins des réserves équivalentes à 6 mois d’importations. On voit mal comment la tendance pourrait s’inverser aussi rapidement sur le court terme.

    Partout dans le pays, les autorités subissent la pression des acteurs économiques, qui demandent toujours plus de dollars. Récemment, c’est Delta Corporation, le premier brasseur du pays, et filiale du groupe mondial Ab Inbev, qui a menacé d’exiger des paiements en dollars avant de conclure un arrangement avec le gouvernement.

    Désormais, ce sont des enseignants, qui ont lancé un mot d’ordre de grève si leurs salaires ne sont pas payés en dollars.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Font Resize
Contrast