Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing Insolite Un indien vend le rein de sa femme pour une dot impayée

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 8 mois et 2 semaines.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #10565

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    Quand t’es un tel fils de pute que le terme d’humain ne s’applique plus à toi. En Inde, un indien n’a pas hésité à voler et à vendre un rein de sa propre femme pour une dot non payée. Et dire que les pétasses de féministes en France se plaignent du Manspreading.

    Un indien vole et vend le rein de sa femme pour une dot non payée

    Rita Sarkar

    Rita Sarkar est une femme de 28 ans. Dans les mariages indiens, la dot est l’aspect le plus important et les familles économisent toute leur vie pour rassembler l’argent de la dot. Ajoutez à cela la place inexistante des droits de la femme dans ce pays et vous avez l’abjection la plus totale. Pendant des années, le mari, Biswajit Sarkar, et sa famille lui ont réclamé une dot supplémentaire pour son mariage.

    Un jour, Rita a commencé à avoir mal au ventre, le mari l’a emmené voir un médecin qui lui a dit qu’il fallait faire une appendicectomie. L’opération s’est bien passé, mais de retour à la maison, Rita a commencé avoir mal en bas du dos. La femme voulait que son mari l’emmène voir un médecin, mais le connard a refusé catégoriquement et il lui a même interdit de parler de l’opération à qui que ce soit. En fait, il la gardait même enfermée à la maison.

    Finalement, un membre de sa famille l’a emmené en cachette dans un centre médical et une analyse par ultrasons a révélé qu’un de ses reins était absent. Pendant l’opération de l’appendice, ce fils de pute de mari s’était entendu avec le médecin et il lui a piqué son rein et récupéré l’argent. Notons qu’une partie de la dot avait été payé par sa femme avec de l’argent métal, de l’or et près de 180 000 roupies (environ 2 800 dollars). Mais le parasite masculin demandait toujours plus, car il pensait que la famille de sa femme était assise sur une montagne de fric. Tu vois, c’est l’exemple parfait de l’indien qui vit uniquement aux crochets de sa femme et qui se permet de donner des leçons.

    Heureusement, Rita a porté plainte et la police a arrêté Biswajit  et son frère Shyamal Sarkar pour trafic illégal d’organes et séquestration. Même après la découverte de l’affaire, le mari a rétorqué que sa femme était consentente et qu’elle avait même signé le papier autorisant le vol du rein. Rita a répondu qu’elle a été drogué et qu’elle ne se souvient pas d’avoir signé un tel document.

    Nom de Dieu ! Quel putain de pays de sauvages !!! Voilà ce qui arrive dans une société en surpopulation avec une compétition féroce où tout est permis !!

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils