Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing Billevesées Sur la génération 80 et l'exode des trentenaires vers les zones rurales

Mots-clés : 

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 1 mois et 1 semaine.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #14697

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    Je vois de plus en plus de gens, dans leur trentaine, qui se barrent des villes pour aller dans les zones rurales. La raison est la même. Marre des villes, du stress, de la course au travail. Un retour à la nature, une vie plus simple même si elle est pauvre. Cette tendance, si on la regarde sur des échelles longues et si elle augmente, peut provoquer des bouleversements conséquents.

    J’ai souvent parlé de la génération 80, que je surnomme comme la génération maudite. On a grandi dans la douceur des années 1980 et on s’est pris le verrou sécuritaire en 2001 alors qu’on commencait à s’ouvrir au monde. Et quand on devait s’établir et fonder une famille, le tsunami financier de 2008 nous a emporté comme des fétus de paille, en laissant une montagne de cadavres derrière.

    Et quelques années plus tard, tu as ces trentenaires qui se barrent à la campagne. Le trentenaire est un rouage centrale du cycle économique. En général, on a toujours eu des jeunes qui montaient de la campagne pour aller dans les grandes villes. Mais les insectes que nous sommes, ne se font plus avoir par les lumières éternelles. Cet exode inversé crée un vide dans l’emploi. Le trentenaire est chargé de passer le flambeau aux plus jeunes, pour des métiers pénibles et peu rénumérés tandis qu’il grimpe progressivement pour dégager les vieux. Sans ce rouage central, tout l’édifice s’effondre.

    Pour le moment, cet exode est minimal, mais je pense qu’il est appelé à prendre de l’ampleur. Quand aux successeurs, la génération 2000, elle est tellement déstructurée qu’elle n’arrive même plus à s’identifier correctement, d’où la folie des identités multiples qui ressemblent de plus en plus à des maladies mentales larvaires.

    Et je vois cet exode des trentenaires dans tous le pays développés. Au Japon, aux Etats-Unis, en France, etc. Le fait est que ces trentenaires sont tellement dégouté du système actuel qu’ils refusent de jouer le jeu. Dans un jeu, vous pouvez être le perdant, le gagnant, mais c’est catastrophique si vous refusez même d’y jouer. C’est à dire que quelle que soit l’alternative qu’on proposera à la génération 80, elle refusera d’y participer. Une solution radicale.

    Mais le système néo-libéral n’est pas inquiet. Car il pourra remplacer la main d’oeuvre manquante par les migrants. Mais le résultat est une baisse drastique de la qualification et donc, de l’économie du pays dans son ensemble sur le long terme.

    Le système néo-libéral est tellement mortifère qu’il a réussi à massacrer une génération entière et à les transformer en hommes des bois… en 2018. C’est un exploit que peu de tyrans peuvent se permettre de revendiquer.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils