“Prophète” Philippe Kacou, escroc, harceleur et appels au meurtre

Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing Afrique “Prophète” Philippe Kacou, escroc, harceleur et appels au meurtre

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #20290
    Amélie Nadeau
    Participant

    Philippe Kacou, auto-proclamé prophète est un escroc, doublé d’un harceleur et de propos d’incitation à la haine. Le nouveau Boko Haram ?

    Philippe Kacou fait partie de ces crétins qui embrigadent d’autres crétins tout aussi cons dans une vision messianique. On est clairement dans la lignée des évangélistes américains qui sont des fous à lier. Comme de nombreux escrocs, ce débile s’en prend à toutes les religions, prétendant la visite d’un ange. C’est surtout quelqu’un qui a trop abusé du koutoukou et qui veut baiser à moindre frais.

    Philippe Kacou, escroc et propagateur de haine

    Philippe Kacou, auto-proclamé prophète est un escroc, doublé d'un harceleur et de propos d'incitation à la haine. Le nouveau Boko Haram ?

    Philippe Kacou, une vraie tête de con.

    En général, ce genre de personne me fait rigoler et c’est aussi une preuve que certains n’ont pas encore terminé leur évolution vers Sapiens, mais ses partisans deviennent de plus en plus violents en Cote d’Ivoire où la secte est principalement basée. Quelques centaines de personnes tout au plus, mais un seul chien qui aboie dans la nuit et personne ne peut dormir. Philippe Kacou a été arrêté par la justice ivoirienne en 2016 et techniquement, il doit fermer sa gueule pendant 5 ans. Mais pour des sectes délirantes et tueuses, seule une balle dans la tête est la bonne technique.

    Depuis 2018, les fous qui suivent Philippe Kacou sont très présents sur la toile. Ce que ce soit sur les sites web, Facebook ou Twitter, ils arrivent dès qu’on parle des religions. En général, ce sont des fous violents qui vont incendier les discussions comme de parfaits trolls. Ils brulent la Bible dans des groupes chrétiens, attaquent le prophète Mohammad dans un groupe islamique ou se moquent de la Shoa dans les groupes juifs et je ne parle même pas ce qu’ils disent aux Hindous.

    Cela reste assez banal pour un évangélisme américain qui puise ses racines dans le racisme et la haine. Ce type de secte est très dangereuse, car Philippe Kacou a été pointé du doigt dans plusieurs affaires d’harcèlement et de viol, un de ses disciples a même été arrêté pour trafic de drogue. Les autorités ivoiriennes devraient l’enfermer pour de bon et dissoudre sa secte, ce ne sont pas les accusations qui manquent. Et il faut également surveiller les disciples qui sont des meurtriers en puissance. N’oublions jamais que Boko Haram a commencé comme une petite secte insignifiante que personne ne prenait au sérieux, mais les spécialistes dénonçaient déjà ses propos virulents, aujourd’hui, c’est l’une des principales organisations terroristes en Afrique.

    L’Afrique physique et numérique, terrain fertile d’escrocs comme Philippe Kacou

    Des faux prophètes comme Philippe Kacou, il y en a des tonnes en Afrique. La conquête américaine, via l’évangélisme américain, a littéralement empoisonné le continent africain. Des sectes poussent comme des champignons. Il suffit de voir ce qui se passe au Bénin. Plusieurs raisons expliquent cette faiblesse structurelle de l’Afrique. Une pauvreté extrême, qui facilite la plongée dans la superstition, des pouvoirs publics qui ont peur de ces sectes, par leur virulence et de ne pas “choquer”, mais également par le long passif des églises locales dans la corruption et la connivence politique.

    Le web leur donne une visibilité qu’ils n’auraient jamais eu et comme les lois africaines ne sont pas encore à jour par rapport aux délits numériques, alors tout est permis. Dans un autre pays, chaque disciple de Philippe Kacou aurait été surveillé et arrêté si c’est nécessaire. Ainsi, un groupe Facebook de juifs, qui en avaient marre des discours de haine de dizaines de personnes, adeptes de Philippe Kacou, a porté l’affaire devant Facebook.

    Ce dernier a prétexté qu’il n’avait pas autorité puisqu’il ne pouvait légiférer sur des crimes commis par des ivoiriens. Toutefois, les crimes de haine sont clairement punis sur Facebook alors pourquoi tant de mauvaise foi. La même chose du coté de Twitter, peut-être qu’il y a beaucoup de modérateurs de ces réseaux sociaux qui travaillent en Afrique et qu’ils laissent faire.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Font Resize
Contrast