Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing Société L'humanité n'est pas foncièrement mauvaise, c'est juste un parasite

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 9 mois et 2 semaines.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #9864

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    Il y a quelques années, une découverte archéologique m’a donné des réflexions sur les aspects sociologiques. La première colonisation humaine en Amérique du Sud est très riche et très diversifié. Les premiers humains ont eu du mal à atteindre ce continent. Mais une fois qu’ils l’ont atteint, ils ont colonisé chaque centimètre de terre et ils ont exploité toutes les ressources à outrance.

    Une espèce respectueuse va contrôler sa population pour tenir compte des ressources naturelles disponibles. Mais les humains ont préféré façonner l’environnement en inventant l’agriculture pour soutenir leur démographie. Et une fois que même l’agriculture ne suffit pas, ils passent à une autre terre vierge et ils font la même chose. Dans Independance Day, on a le président qui compare les aliens à des criquets. Mais en fait, c’est de l’humanité dont il parlait. Nous ne sommes pas capables de gérer notre environnement et nous le faisons uniquement quand nous n’avons pas le choix. Et une fois que ça passe les limites de l’irréparable, on laisse tout le bordel et on recommence ailleurs.

    On a souvent la question philosophique si l’humanité est foncièrement bonne ou mauvaise. Cela n’a pas de sens, car notre nature profonde est foncièrement parasitaire. Nous nous comportons comme des parasites en s’accrochant et en suçant le maximum de ressources et une fois que l’hôte est vidé, on en cherche un autre. La totalité des accomplissements de l’humanité concerne toujours sa propre gloire et jamais une puissance supérieure ou une envie d’évoluer davantage. Même la colonisation spatiale, pour trouver une autre planète habitant, obéit à une mentalité de parasite. Nous avons détruit cette planète au delà de l’irréparable et plutôt que de se poser les bonnes questions, on en cherche une autre en la faisant passer pour du progrès. Toutefois, nos ancêtres étaient moins cons, car à chaque fois qu’ils ont colonisé une terre, elle était toujours meilleure que la précédente. Nous sommes tellement aveuglé par notre supériorité que nous cherchons des planètes, en la considérant comme enviables, alors qu’elles sont bien pire qu’une Terre même avec un changement climatique maximale.

    Nous naissons dans les excréments, nous vivons d’excréments et nous devenons des excréments après notre mort.

    C’est un triste bilan de la situation d’une espèce qui se croit au dessus de tout.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils