Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing Société Les électeurs de Trump, pauvreté et crasse intellectuelle

Mots-clés : 

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 1 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #13193

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    En décembre 2017, un article du The Intercept m’a vraiment marqué. Stacy Kranitz, une photographe, connue pour ses documentaires dans les Appalaches, est allée en Virginie-Occidentale pendant un an en interviewant Jamie Stewart, une femme, travaillant dans un Walmart, ayant un fils autiste et Kranitz a aussi interrogé sa famille, ses amis et ses voisins dont une grande partie a voté pour Trump.

    Dans ce coin perdu des Etats-Unis, on est dans le Coeur de l’Amérique avec une classe blanche qui est totalement détruite par la désindustrialisation et qui est atteint d’une pauvreté physique,mais également intellectuelle systémique. Je vous recommande vraiment de lire l’article pour voir la médiocrité intellectuelle de ces gens. Ce sont des cons, mais cela ne signifie pas qu’ils sont idiots.

    Cette Jamie Stewart a voté pour Obama et elle délaisse Fox News, mais quand on lit certaines de ses déclarations, ça donne froid dans le dos, car elle pense qu’il faut détruire la Corée du Nord de manière préventive, mais surtout, elle montre que tous les américains sont tellement ethno-centré que cela en devient effrayant.

    Et on ne peut pas les en vouloir, car ils sont nés dans un pays où on leur a dit que c’était celui qui était le centre de l’univers. Quand on regarde ces témoignages, alors on se rend compte que cette classe d’américains blancs considèrent tout le monde comme un ennemi potentiel. Le racisme est systématique, l’anti-immigration est une banalité et ils accusent les autres de voler les aides sociales alors qu’ils sont les premiers à en bénéficier.

    Ci-dessous, je republie les photos de l’article, car ce sont elles qui m’ont le plus fasciné. Elles montre une pauvreté tellement pourrissante avec des gens dans un état de décrépitude hallucinant. Et je pense que cette classe a été totalement occulté par le Nord et le Sud de l’Amérique, un milieu, dont on a vanté le coeur de l’Amérique profonde, mais qu’on considère qu’il est arriéré au point qu’on le cache avec une vitrine du progressisme et du biobobisme dans le nord et une richesse indécente dans le sud avec le Texas.

    Ce sont des gens, capturés dans leur quotidien et dont les journalistes dominants ne parlent jamais. Notons que leur racisme est assez étonnant ou pas, car tout l’entourage de Stewart est blanc. Elle affirme que si elle sortait avec un black, sa famille la désavouerait sur le champ. Elle reprend la diatribe des identitaires est que les blancs avec les blancs et les autres avec les autres.

    Dans leur façon de voir les choses, ils ne se considèrent pas comme étant racistes, mais ils disent simplement ce qu’ils pensent. Ce que je trouve terrifiant personnellement, car cela montre que ces mecs et meufs ne connaissent rien à part leur quartier. La pauvreté est comme une boue gluante. Elle vous recouvre, vous étouffe, mais elle est aussi comme une berceuse, handicapant vos capacités mentales, car vous êtes constamment stressé par le manque de fric, d’avenir et de tout le reste. Cette berceuse va tellement vous anesthésier que les discours des médias et des politiciens vont pénétrer votre esprit comme du beurre. C’est pour ça aussi que les pauvres sont tellement réceptifs à la religion, car le fantasme, la magie et la superstition sont des chaudes couvertures dans une vie de merde.

    Ces gens, quand ils parlent, pensent que c’est leurs pensées, mais en fait, ils répètent simplement ce qu’ils ont entendu dans la bouche d’un Trump, d’une Clinton ou sur Fox News ou NRA TV. Le gros problème des Etats comme la Virginie-Occidentale est qu’ils rêvent des emplois dans les mines de charbon dont Trump leur a promis qu’elles allaient bientôt rouvrir en créant des centaines de milliers d’emplois. Mais cela restera un rêve, car une grande partie de l’industrie américaine se tourne vers le gaz naturel et les énergies alternatives.

    Ce type d’Etat est pénalisé par tous les maux de la terre. La pauvreté aggrave la crise des opiacés et l’état de Virginie dépense 1 millions de dollars chaque année pour transporter les morts par overdose. Quand on voit les initiatives de Trump, on se rend qu’il n’y a aucune qui est destiné vers ces gens, complètement dévastés, et qui ont voté massivement pour lui. Mais ils s’identifient à Trump dans sa façon de voir les choses et les gens et sa vision, totalement binaire, de voir le monde.

    Lisez entièrement l’article et admirez les photos, car ce sont ces gens qui prétendent contrôler le monde. C’est assez triste et pathétique. Et je pense que c’est pour ça que la classe moyenne américaine et les médias dominants deviennent complètement fous ces derniers temps, car l’élection de Trump montre le véritable visage de l’Amérique, sous la forme d’une crasse, d’un retard mental et culturel comme on en voit rarement aujourd’hui dans les pays les plus pauvres de la planète. Si les américains ne se reprennent pas, alors il se pourrait qu’on assiste à l’effondrement de cette société dans un avenir lointain. Je pense qu’ils pourront se débarrasser de Trump pour mettre une Clinton ou une autre, Sainte-Capitalisme, pour tenter de redorer le blason, mais les personnes comme ceux qu’on voit sur les photos ci-dessous, ne vont pas disparaitre par magie et tôt ou tard, cela va leur exploser à la gueule.

     

    Pat Greene le jour des élections devant sa maison à Tin Can Hollow. Greene ne peut pas voter à cause d’une ancienne accusation de crime de son début des années 20 – Crédit : Stacy Kranitz

    Jamie Stewart et son petit ami, Dozer Hayes, se rassemblent autour d’un feu derrière leur maison avec les voisins du parc à roulottes le 21 janvier 2017 – Crédit : Stacy Kranitz

    Stewart se tient sur le porche de la maison qu’elle partage avec Hayes et son fils, Wyatt – Crédit : Stacy Kranitz

    Stewart nettoie la tombe où est enterrée la famille de son père. Les membres de sa famille étaient des mineurs de charbon sur un site local qui remonte à 1751 – Crédit : Stacy Kranitz

    L’autoroute 2 en Virginie-Occidentale et l’autoroute 7 en Ohio suivent la rivière Ohio. Les deux routes sont parsemées de signes religieux faits à la main par un motard local – Crédit : Stacy Kranitz

    Stewart se tient dans sa cour avec sa jeune soeur et son cousin le 23 avril 2017 – Crédit : Stacy Kranitz

    Roger Chadwell se tient devant la maison qu’il partage avec sa mère sur la rivière Ohio. Ils vivent dans le même parc à roulottes que Stewart et Hayes – Crédit : Stacy Kranitz

    Wyatt nage dans la piscine que Stewart a acheté pour lui, le 8 août 2017 – Crédit : Stacy Kranitz

    En Ohio, le tea party du comté de Meigs tient des réunions semestrielles à la cafétéria du centre des seniors. Un chauffeur d’autobus qui brigue un mandat pour le conseil scolaire fait des remarques désobligeantes à propos de l’ancien président Barack Obama, qui déclenchent un petit rire des participants – Crédit : Stacy Kranitz

    Stewart et sa mère se tiennent sur le porche – Crédit : Stacy Kranitz

    Wyatt se fait couper les cheveux pour le premier jour d’école. Le cousin de Stewart est un coiffeur juste en face de la rivière à Middleport, Ohio – Crédit : Stacy Kranitz

    Stewart et Hayes grattent des billets de loterie à la table de la cuisine – Crédit : Stacy Kranitz

    Pat Greene et Tonie Ward vivaient à Tin Can Hollow dans la caravane de Pat, qui a connu des jours meilleurs. Ward a obtenu une liste de logements subventionnés dans le comté de Meigs, Ohio; Pat reste avec elle pendant la semaine. Le week-end, il reste avec sa mère et passe du temps avec son fils – Crédit : Stacy Kranitz

    Le cousin de Stewart, Sierra Carmichael, est un officier du département de police du comté de Mason. Afin de lui acheter un gilet pare-balles, le département a obtenu des dons de Bob’s Market et Greenhouses Inc., Tudor’s Biscuit World et Smoke Time Sam – Crédit : Stacy Kranitz

    La soeur de Dozer, Shannon Hayes, se tient devant la maison qu’elle partage avec son petit ami dans le comté de Vinton, en Ohio, le 7 octobre 2017. Hayes a lutté avec la drogue, mais elle est sobre depuis un moment déjà; elle travaille avec les tribunaux pour récupérer la garde de ses enfants – Crédit : Stacy Kranitz

    Stewart emmène Wyatt, son chien et la fille d’une amie, Audrey, dans le quartier – Crédit : Stacy Kranitz

    Un signe dans la cour dans le comté de Meigs, Ohio – Crédit : Stacy Kranitz

    Stewart et sa sœur rendent visite à leur grand-père à la maison de retraite de Middleport, Ohio, juste avant sa mort à l’âge de 96 ans. Stewart craint que sa famille ne soit pas aussi proche sans son grand-père pour les tenir ensemble – Crédit : Stacy Kranitz

    Une maison à Mason, Virginie-Occidentale – Crédit : Stacy Kranitz

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils