Le nouveau Code de l’hygiène de la Commune d’Antananarivo

Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing Madagascar Le nouveau Code de l’hygiène de la Commune d’Antananarivo

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #21680
    Houssen Moshinaly
    Maître des clés

    Quand vous lisez d’une seule traite le nouveau code de l’hygiène de la Commune d’Antananarivo, vous avez l’impression que le maire à lunettes veut transformer la ville en un mélange de Corée du Nord et d’Arabie Saoudite. Toutefois, avec un peu de recul, on voit plusieurs choses. D’une part, ce code de l’hygiène est une simple mise à jour d’un code existant, datant de 2013. Donc, une grande partie des interdictions existaient déjà, mais personne ne les respectait.

    Il y a des différences, surtout sur la répression avec des amendes colossales qui peuvent atteindre 5 millions d’ariary. Au delà du code lui-même, on a une idéologie hygiéniste et occidentale qui se met en place. Sur certains articles, notamment concernant les gargottes et les mendiants, on sent une volonté d’éliminer les pauvres. Les éliminer visuellement et on le voit dans beaucoup de pays “développés” qui veulent cacher leur propre mal.

    La plupart des gargottes sont gérés par une ou deux personnes, souvent en famille. Ils utilisent des fonds minimaux pour se lancer et espérer de quoi manger eux-même. Les asservir par des autorisations et des amendes colossales, revient à les faire disparaitre. Les ordures, c’est aussi un point très négatif, puisqu’on peut uniquement jeter les ordures de 16 à 20 heures (elle était de toute la journée auparavant). Comment voulez-vous qu’on le fasse dans une tranche d’horaire aussi précise. Si vous ne jetez pas vos ordures à la bonne heure, alors c’est 5000 ariary d’amende.

    L’objectif officiel est de lutter contre la peste et le choléra. Oui, mais ces maladies ne viennent pas parce que les personnes jettent leurs ordures à n’importe quelle heure, elles viennent parce que les putains de bac à ordure sont surchargés pendant des semaines et que l’enlèvement se fait au bonheur la chance. Si l’enlèvement des bacs se fait au quotidien, alors on pourrait jeter les ordures à n’importe quel heure et la ville resterait propre.

    On a aussi des inspecteurs d’hygiène qui peuvent venir dans n’importe quel maison, pour vérifier qu’on respecte toutes les normes. C’est limite de la violation de la vie privée. Ces inspecteurs peuvent débarquer, s’il y a une plainte ou quelque chose d’approchant. Par ailleurs, les amendes colossales risquent de créer des rackets, car avec la corruption ambiante, beaucoup d’agents vont inventer des délits pour s’en mettre plein les fouilles. On a vu le résultat avec les parkings payants.

    Antananarivo a subi 2 confinements totaux coup sur coup qui a détruit son économie. Je pense que la Commune à autre chose à faire que d’utiliser la répression financière pour inciter les gens à rester propres.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Font Resize
Contrast