Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing Science Le GIEC veut garder le réchauffement climatique à 1,5 degrés celsius, un vœu pieux et une vaste blague !

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 2 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #15191

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    Dans son rapport, le GIEC a annoncé que les pays du monde doivent se mettre d’accord pour garder le réchauffement climatique en dessous de 1,5 degrés Celsius à l’horizon 2100. Petit problème, c’est plus un voeu pieux qu’une réalité atteignable.

    Pour garder au dessous des 1,5 degrés celsius, les efforts sont tels que c’est presque impossible. Car il faudrait supprimer la totalité des voitures, des transports maritimes et aériens. Un bon vieux retour aux chevaux et à la marche à pied !

    C’est une annonce politique, pour faire croire qu’on fait quelque chose. Même si les émissions de CO2 sont en baisse dans certains pays, les émissions de méthane n’ont jamais été aussi élevés. Plutôt que d’embrasser le nucléaire, on continue à investir des milliards de dollars dans des énergies alternatives, qui sont inefficaces dans le meilleur des cas et plus polluantes dans le pire.

    Pour réduire le réchauffement climatique, on doit procéder par étape :

    • Est-ce que nous faisons suffisamment d’efforts pour garder un réchauffement en dessous de 4 degrés Celsius ?
    • Si c’est le cas, est-ce que nous faisons suffisamment d’efforts pour garder un réchauffement en dessous de 3 degrés Celsius ?
    • Si c’est encore le cas, est-ce que nous faisons suffisamment d’efforts pour garder un réchauffement en dessous de 2 degrés Celsius ?
    • Et si on y arrive, alors on pourra tenter d’atteindre les 1,5 degrés celsius.

    Aujourd’hui, les 2 degrés celsius sont quasi certains et ils osent nous dire de viser les 1,5 degrés celsius. Des voeux enchanteurs pour des gens et des décideurs qui peuvent se branler dans des conférences poussiéreuses plutôt que de sanctionner les pays les plus pollueurs et les plus gaspilleurs de la planète (Les Etats-Unis).

    Il faut différencier le possible du faisable. Est-ce qu’il est possible pour un humain d’aller sur Pluton ? Oui, techniquement, on peut y arriver. Est-ce que c’est faisable ? Non, car on ignore même comment aller sur Mars…

     

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Font Resize
Contrast