Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing Société La Gig Economy est une nouvelle forme de sevrage

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 2 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #14279

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    Comme d’habitude, TruthDig propose un excellent article sur la Gig Economy. Cette dernière concerne des économies comme Uber, Airbnb ou Upwork. L’article concerne principalement Uber, mais toute la Gig Economy est vraiment pourrie. Cela rejointe un article qu’on avait écrit sur le site et qui montre des conditions intenables de travail, le manque de sécurité et une précarité systématique.

    Dans le cas d’Uber, les chauffeurs de taxis sont soit poussé à la faillite ou aux suicides. Avec Uber, des milliers de bagnoles font une concurrence sauvage aux chauffeurs de taxi. Les taxis sont parfaitement régulé à New York, mais depuis l’arrivée d’Uber, c’est le bordel absolu. Les salaires des chauffeurs de taxi ont été divisé par deux et les chauffeurs Uber leur piquent tous leurs clients. Des pratiques déloyales et systématiques. Mais les chauffeurs Uber sont également des victimes. Uber incite les chauffeurs à acheter la bagnole. En général, Uber se porte garant du crédit. Mais le remboursement est ponctionné sur le salaire quotidien du chauffeur, un salaire qui atteint les 13 dollars de l’heure dans le meilleur des cas. Si le chauffeur Uber n’arrive pas à rembourser, il crève et Uber refile la bagnole à un autre chauffeur. Typique d’une arnaque pyramidale.

    Pendant ce temps, les dirigeants d’Uber ou de Lyft se font des millions de dollars de bénéfices. Ils donnent des millions aux campagnes électorales. Uber et Lyft sont les principaux soutiens des démocrates, qui veulent supprimer toutes les régulations sur les taxis. Je le dis depuis des années, la Gig Economy est l’objectif ultime du néo-libéralisme qui se caractérisera par :

    • Des salaires de misère
    • Aucune loi de protection du travail
    • Aucune sécurité
    • Une incitation à écraser ses collègues

    En bref, le travailleur du futur fera 30 petits boulots par moi. Il louera sa voiture, fera des petites tâches automatisées, louera sa maison et en fait, il louera tout ce qui peut l’être. Dans un monde où une minorité,les dirigeants de la Gig Economy seront les hommes les plus riches du monde. Demandez donc aux travailleurs des pays pauvres qui sont dans le Freelancing. Ils sont dans la Gig Economy depuis plus de 20 ans et franchement, le secteur est plus un purgatoire plutôt que l’environnement paradisiaque où le Freelance est libre de son temps et de son employeur. C’est exactement le contraire et pendant ce temps, il y a des connards qui défendent des services comme Deliveroo.

    Que des saigneurs se comportent comme des salauds, on peut comprendre, mais que des serfs ou des esclaves adorent leur servitude, c’est vraiment un nouveau concept !

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils