Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing Billevesées La dissonance du progressisme dans un monde sur le point d'exploser

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 4 mois et 1 semaine.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #12353

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    Dans une vidéo de Michel Drac, j’ai vu une réflexion très intéressant sur la dissonance cognitif de certains partisans du progressisme. L’égalité homme/femme, le mouvement LGBT, etc. Dans une espèce de course vers la folie et le déni de réalité, on a des gens qui vont considérer des problèmes totalement minoritaires pour quelque chose de crucial alors que le monde court vers sa porte.

    On a des tensions un peu partout, des flux migratoires considérables, la crise économique qui est quasi certaine, des sociétés à l’intérieur des pays sur le point d’éclater et pendant ce temps, on nous parle de manspreading, de metoo ou de grossophobie.

    Un exemple est l’Eurovision que je ne regarde jamais. Mais cette année, on a une Israélienne, Netta Barzilai, qui a gagné le bouzin avec une chanson nommée Toy. D’après ce que j’ai cru comprendre, c’est une chanson anti-grossophobie. Une parfaite illustration de la dissonance cognitive. Cette meuf nous dit qu’il ne faut pas détester les grosses pendant que ses con-patriotes massacrent des palestiniens incluant des enfants à Gaza.

    Dans la même optique, Cate Blanchett et d’autres actrives ont monté les marches du Festival des Connes pour réclamer l’égalité salariale. C’est fou d’avoir un décalage tellement fort que c’en est quasiment un trouble mental. Mais je suis d’accord. Il faut qu’à son prochain contrat, Cate Blanchett accepte le même salaire que les ouvriers qui montent les décors de ses films ou celui de ses maquilleuses, de ses costumières ou de ses domestiques.

    On dirait que plus le monde va mal, plus la classe dominante et ses laquais accentuent le décalage. Un monde où tout le monde est devenu Jean Pierre Pernaud qui se plaint qu’une pauvre femme ait perdu son taf de sonneuse de close de l’église de son village. On bascule vraiment dans la folie des jean progrès

     

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils