Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing Billevesées Intégration française et imitation américaine

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 3 semaines et 5 jours.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #15372

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    Une partie de la population européenne se rend compte des limites d’une immigration massive. Le problème est que l’intégration française est mal comprise. En général, on peut se sentir français du moment qu’on apprécie la société française dans son ensemble via la culture et d’autres domaines. Je n’ai pas une goutte de français, mais la France coule en moi (j’ignore de qui est la citation).

    Ce n’est pas une naturalisation, mais une appartenance symbolique. Ensuite, on va vers l’administratif et on devient français. Mais étant que la république française considère la nation comme étant indivisible, alors on doit faire des sacrifices. On doit s’intégrer dans la société et cette intégration se base sur une certaine homogénéité de la majorité de la société. Ce n’est pas une connerie liée à l’ethnie ou autre, mais une sorte de vivre-ensemble dans les règles.

    Il faut parfois sacrifier un peu de sa culture et de ses origines. Aux Etats-Unis, c’est le contraire. Comme la France, ils acceptent tout le monde du moment qu’on se sent américain, mais pendant la naturalisation, on garde nos différences, créant ainsi une société multi-culturelle. C’est un pays de contradiction, car l’identité américaine va émerger au fur et à mesure.

    Le gros problème est qu’on voit des Rokhaya Diallo, des Schiappa et d’autres énergumènes, est qu’ils amènent l’identité américaine dans une France, par nature incompatible. Le résultat est que la France se communautarise, créant un cercle vicieux de violence et d’extrémisme sans fin. Les nouveaux arrivants pensent que la France doit les accepter avec toutes leurs différences.

    • Ceux qui veulent rester entre blancs ne sont pas des français
    • Ceux qui veulent rester entre noirs ne sont pas des français
    • Ceux qui veulent rester entre eux ne sont pas des français

    Toutefois, le sacrifice de ses origines ne doit pas être total, car cela amène au lissage de l’identité comme à Gattaca. Cependant, il faut faire la part des choses entre un communautarisme privée, qui est nécessaire et celui, totalement radicalisé, qui veut devenir la norme dans la sphère publique.

     

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Font Resize
Contrast