Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing Société Impossible de discuter avec les féministes sur les réseaux sociaux

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 2 mois et 2 semaines.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #8464

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    Acermendax de la Tronche en Biais s’est pris une volée de bois vert par les Social Justice Warrior, pseudo-féministes pour avoir cherché à débattre sur le féminisme sur Twitter. Après la tempête sur Twitter, il en a fait un article sur son blog et c’est bien pire. Les commentaires sont illisibles et c’est uniquement de la haine et des attaques personnelles qui sont éligibles pour  injure publique et diffamation. C’est pourquoi je ne promeut jamais le féminisme provenant des réseaux sociaux. C’est une véritable nébuleuse qui est remplie de dérives sectaires. Et quelques chiens et chiennes qui aboient plus que les autres donnent l’impression qu’ils sont les seuls garants de cette cause.

    Je m’inquiète surtout que le féminisme, considéré comme un mouvement progressiste, se noie tellement dans ses propres contradictions, qu’il se mélange totalement avec des mouvements religieux. Par exemple, depuis quelques années, certains groupuscules féministes promeuvent le GoTopless en estimant que les femmes doivent également avoir le droit de se balader les nichons à l’air parce que les hommes se baladent les torses nus. Même si j’ai rarement vu des hommes aller à leur bureau torse nu…

    Donc, on a appris que le 26 aout 2017 serait la GoTopless Day. Il y a juste un petit problème. Ce mouvement de GoTopless a été crée en 2007 par la secte de Rael. Vous ignorez Rael ? Le site info-sectes donne une définition plutôt limpide :

    Raël emploie souvent le terme «Elohim», mot hébreu pour Dieu, mais selon lui c’est une fausse traduction, il faudrait traduire ce mot par “ceux qui sont venus du ciel”. Le Mouvement Raélien est une religion athée. Les Elohim ont prouvé qu’il n’y a pas de Dieu et pas d’âme.
    La Bible a été falsifiée par les hommes au cours des siècles. Jésus a existé, mais il n’était qu’un prophète. D’ailleurs tous les grands prophètes comme Bouddha, Moïse, Jésus ou Mahomet étaient des messagers des extra-terrestres.
    Tous les hommes ont été créés scientifiquement par les extraterrestres en laboratoire grâce à l’A.D.N. Toute la vie sur terre vient des extra-terrestres, même Jésus est né de l’union de Marie avec un extraterrestre . Le Christ a été chargé par ces mêmes extra-terrestres de créer un mouvement diffusant les messages bibliques en prévision de notre époque.

    Et ouais, on est loin du progressisme proné par les lumières et le rationnel. On pourrait croire que ce mouvement Topless est une exception dans le féminisme, mais ce que j’essaie de démontrer est qu’une certaine partie du féminisme tombe dans les travers que la fin justifie les moyens et que si on doit faire une fellation à toutes les croyances merdiques, alors c’est mieux que rien. La majorité des mouvements féministes se basent sur une vision rationnelle et réaliste du monde dans les inégalités hommes/femmes, mais le problème est que la rationalité n’a pas de saveur et qu’on peut être tenté d’embrasser des doctrines plus douteuses à la limite de l’aliénation mentale.

    Un  autre exemple est le gnosticisme qui est prôné dans certains courants féministes comme dans cet article de Les Mots sont importants dont les extraits sont délicieux par leur hypocrisie :

    Ce qu’ils récusent, en même temps que l’autorité des rois humains, c’est l’idée d’un Dieu unique omniscient, infiniment bon et infiniment puissant, régnant sur notre monde. Ils y opposent une conception dualiste dans laquelle le Démiurge, mauvais, s’oppose à une bonne divinité qui ne prend pas la forme d’un Seigneur ou d’un Père mais d’un « frère en secret », caractérisé davantage par sa discrétion et sa fragilité que par une quelconque puissance

    Une tradition qui dès l’origine se singularise par une tonalité libertaire et égalitaire, et des tendances féministes, pro-sexe, anti-spécistes, pour produire une religiosité sans Eglise, sans hiérarchie, sans Jugement dernier, rejetant toutes les puissances mondaines au profit d’un « Royaume » qui, n’étant – selon la formule de Jesus – « pas de ce monde », doit être retrouvé, par anamnèse, à l’intérieur de soi.

    Même si c’est loin du sujet soulevé par Tronche en Biais et de sa lapidation par les féministes, le point important est qu’on ne peut pas débattre avec les féministes sur les réseaux sociaux, notamment Twitter. Elles considèrent que les hommes sont l’Ennemi, alors ainsi soit-il, car elles seront mes ennemis.

    Oui, je suis mysogygne

    Oui, je suis sexiste

    Allez, je peut être aussi néo-pédo-nazi-fascho-antifa-metcequetuveux

     

     

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils