Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing Billevesées Exagération de l'harcèlement des femmes en science

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 1 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #13103

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    Depuis plusieurs années, le harcèlement des femmes est dans toutes les bouches allant des associations, des gouvernements et des partis politiques. La science n’a pas échappé à ce phénomène, notamment dans le monde anglo-saxon où les mecs deviennent complètement fous en voyant du harcèlement sexuel un peu partout.

    On voit une pléthore d’études qui montrent que les femmes sont systématiquement harcelés dans les universités. Mais la plupart de ces études se basent sur des sondages et la fiabilité d’un sondage, dans une méthodologie scientifique, est équivalente à Patrick Balkany qui jurerait la main sur le coeur qu’il n’a jamais commis un seul délit de sa vie. La méthodologie est pourrie et les échantillons sont trop faibles pour en tirer des conclusions.

    Mais les féministes et les SJW poussent de plus en plus le harcèlement comme la priorité dans les sciences. Pourtant, dans les pays les plus égalitaires envers les femmes, ces dernières ont tendance à moins adopter une filière scientifique, car le facteur économique n’est pas prédominant.

    Une narration très répandue chez les féministes est que les femmes scientifiques se tournent de plus en plus vers le secteur privé à cause de la toxicité dans le milieu universitaire. C’est vraiment merdique comme argument, car avec 4 ou 5 fois plus de diplomés que de postes de recherche disponible, il est normal qu’il y ait peu de place et que de nombreuses femmes, mais également des hommes se barrent dans le privé.

    De plus, la définition d’un harcèlement sexuel est un véritable marché aux puces où tout le monde peut prendre la définition qui lui convient. De plus en plus, les féministes utilisent le harcèlement comme un blame externe quand une personne n’avance pas dans sa carrière. Dans certaines études, le simple fait de dire à une personne, homme ou femme, qu’elle est incompétence, revient à la harceler. Plus je regarde cette folie des harcèlements dans le milieu scientifique, plus je vois de l’idéologie, de la propagande et de moins en moins de science.

    Dans un article sur le National Review, un chercheur explique que le fossé des femmes en science est souvent provoqué par des facteurs économiques, des obligations personnelles que de culture machiste ou ce genre de bêtises qui étaient pertinentes dans les années 1980. Le National Review est un magazine conservateur et donc, il faut prendre l’information avec les pincettes qu’il faut, mais les preuves et les arguments qu’il avance sont bien plus solides que ce que je lis dans la communauté scientifique politiquement correct.

    Sur le long terme, le secteur académique ne sera plus qu’une coquille vide où les gauchistes et les SJW vont se mettre à pérorer dans de vieilles salles poussiéreuses sans aucun progrès dans le domaine scientifique. Et une critique sur leurs capacités nous vaudra une accusation de machiste et d’harceleurs. C’est un triste bilan de cette société anglo-saxonne.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils