Elevation de Stephen King, quelle tragédie !

Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing kULTURE Elevation de Stephen King, quelle tragédie !

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #20631
    Houssen Moshinaly
    Maître des clés

    Je me suis remis à la relecture, après la philosophie stoicienne qui me dit d’envoyer paitre tout le monde et de me préparer à ma fin, j’ai voulu divertir mon esprit en retournant à des romans. Stephen King a toujours été mon auteur préféré. C’est par lui, à l’âge de 10 ans, que la bibliothécaire, avec ses jolies fesses, m’a envoyé dans la section adulte des livres, car elle en avait marre de me voir matin et jour, à lire et relire des livres de jeune que je pouvais terminer en deux heures chrono.

    T’as du temps libre quand t’es pas scolarisé. J’ai toujours adoré le style de King, même si aujourd’hui, avec de la bouteille et étant moi-même auteur de deux livres (auto-promotion dans ta face), je me rend compte de son style médiocre et de sa broderie extrême. Mais c’est divertissant. Sorti il n’y a pas longtemps, Elevation de Stephen King m’a permis de comprendre que le King, délicieusement insultant et qui n’en avait rien à foutre, est mort depuis longtemps, sans doute avec Sac d’Os.

    Car Elevation est une ode au progressive le plus abject et à la gouinerie. Je vous spoile. Deux gouines mariées dans une ville perdue de Castle Rock sont honnie par tout le monde. Et tu a un mec qui les prend en sympathie et nous raconte en 144 pages, comment la gounerie, c’est bien et que tous les autres sont des fachos. L’aspect surnaturel est présent, mais il ne sert que de trame de fond, à peine perceptible au discours progressiste dont King est devenu friand, normal il a compris que ça faisait vendre.

    King a toujours parlé des combats sociaux. Car après Elevation, je me suis à lire Ca 1 et 2 et tu retrouve les termes de pédé, de youpin et de tous les quolibets dont King utilisait à longueur de temps quand il était encore un bon auteur. C’est les mêmes combats sociaux pour parler de l’antisémitisme, de la violence conjugale, de l’homophobie, mais avec des mots crus et bien sentis. Ce King, que j’ai adoré et qui a bercé mon enfance et qui m’a appris à écrire, est mort comme de nombreuses personnes vénérables autour de moi. L’aspect surnaturel d’Elevation est que tu a le mec, proche des gouines, qui perd du poids, pas sa masse.

    C’est à dire qu’il reste le même, mais son poids baisse chaque jour. Difficile à expliquer, bienvenue dans le royaume de King du monstre sans nom. Et à la fin, il s’élève comme un papillon en n’omettant pas de nous faire la leçon, nous pauvres mâles hétéro, qu’il faut qu’on pige que les gouines sont supérieures et qu’il faut les accepter dans notre coeur. D’auteur légendaire à Témoin de Jéhovah, King a bien changé.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Font Resize
Contrast