Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing kULTURE Avis sur Spiderman : Homecoming, pourquoi ça a failli être un échec ?

Mots-clés : 

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 4 mois et 2 semaines.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #11969

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    Ca a failli être un bide monumental. Toute la première partie du film Spiderman : Homecoming est une catastrophe jusqu’à la scène où Tony Stark reprend le costume de Spiderman. C’est quasiment 40 ou 50 minutes où on voit un Spiderman très immature et gaminesque et des répliques qui ne feraient pas sourire un jamaica défoncé à la marie jeanne. Mais la suite du film permet de comprendre cette première construction assez bancale pour montrer que Spiderman va murir au fil du temps.

    Je suis un fan inconditionnel du premier Spiderman, car des scènes emblématiques sont devenus cultes. La mort de l’oncle, Tante May, la rivalité avec Osborn ainsi que la relation avec Marie Jane, tout est fait pour nous aider à nous identifier à Spiderman. Spiderman : Homecoming saute tous ces éléments pour se concentrer sur un personnage très léger, tête en l’air et qui brille par son immaturité.

    Incroyable Michael Keaton !

    Je le dis très sincèrement, s’il n’y avait pas eu Michael Keaton dans le rôle du Vautour, ce Spiderman : Homecoming aurait fait un bide monumental. Marvel a souvent échoué pour faire de bons méchants, mais Keaton est juste sublime. Je n’ai pas pu m’empêcher de voir un clin d’oeil avec Birdman, notamment sur certaines scènes du Vautour. La scène de la voiture où Keaton emmène Liz et Peter Parker au bal est un vrai délice de confrontation.

    Une grande qualité de Michael Keaton est qu’à aucun moment, il ne rabaisse Spiderman alors que celui-ci a 15 ans. Le nouveau slogan de ce Spiderman : Homecoming pourrait être : De grands méchants font de grands super-héros ! La bataille finale est excellente même si la luminosité n’est pas top. Mais est-ce que ce Spiderman : Homecoming est à la hauteur de la précédente trilogie. Oui et non comme d’habitude.

    Les éléments emblématiques ne sont pas présents et je trouve que de nombreux personnages sont inutiles. Vous enlevez Tante May, ça n’enlève rien à l’histoire, vous enlevez le copain grassouillet, ça n’enlève rien à l’histoire, en fait, même Liz, la copine de Peter Parker, n’apporte pas grand chose sauf dans la relation avec Keaton. Alors que dans le premier  Spiderman, tous les proches de Spiderman ont un impact très important sur sa genèse et sa grandeur.

    Le seul défaut avec Keaton est qu’à aucun moment, on nous explique pourquoi il est le vautour. A la base, c’est un responsable de chantier qui se venge d’avoir perdu son boulot en vendant des armes des chitoris, mais pourquoi est-il devenu le Vautour ? Et évidemment, le gros défaut est Flash Thompson qui est catastrophique. Ils ont mis un Jean Gandi pour la diversité et le mec est totalement inutile. Flash Thompson est le principal harceleur de Peter Parker à l’école, mais un grand admirateur de Spiderman.

    Et le background de Flash Thompson est autant intéressant que dramatique. Dans les Comics, il va à la guerre, perd ses deux jambes et il va devenir l’Agent Venom. A la base, c’est aussi un Quaterback, alors que dans le film, c’est juste un indien un peu intelligent qui lance des piques mesquines à Parker.

    Mais comme je le dis, Michael Keaton a sauvé une grande partie du film et la nouvelle genèse de Spiderman est plutôt bien réussie.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils