Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing kULTURE Avis sur les Indestructibles 2, féministe, mais un bel emballage

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 2 semaines et 5 jours.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #15082

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    Il y a quelques films d’animation qui m’ont vraiment marqué. Ralph, Tempête de boulettes géantes et Les Incroyables. Je regarde ces 3 films plusieurs fois par an juste pour apprécier leur scénario, leur mise en scène. Autant dire que j’attendais Les Indestructibles 2 avec une grande impatience.

    Alors qu’est-ce qu’on peut dire ? Toute la première partie du film est une ode au féminisme. Sur les 1h47, les 60 premières minutes se concentre sur Elastigirl qui prétend prouver qu’elle peut réussir sans Mr Indestructible. Ce dernier se retrouve à la maison pour garder les enfants. Le prétexte est que Mr Indestructible est trop bourrin et qu’il casse tout sur son passage. Le réalisateur l’assume parfaitement.

    Ma première critique des Indestructibles 2 était incendiaire (en fait pour être honnête, j’avais laissé tombé après 60 minutes tellement j’étais dégouté). Toutefois, la seconde partie sauve un peu le film. Ce que je remarque qu’à part transmettre le message féministe que : les filles sont cools et les garçons sont des brutes, cette première heure du film n’apporte rien à l’intrigue. Cette dernière aurait pu être mise en place par différentes façons qu’à travers la propagande du féminisme. De plus, Les Indestructibles 2 utilisent tous les codes qu’on retrouve dans le cinéma féminisme. Tous les personnages principaux sont féminins. Le frère de l’antagoniste passe pour un benêt. Intéressant aussi l’historique des personnages. L’antagoniste féminine passe par une créatrice de génie, loin des biens matériels tandis que son frère est un pur commercial. En gros, il vend des trucs et il ne sait rien faire d’autre. Mais je dois modérer mon propos. Dans l’ensemble, les Indestructibles 2 est plus un film de la famille moderne que du pur féministe. De la même façon qu’on voit Elastigirl qui ravit tous les lauriers, on voit Mr Indestructible qui peine à être le père au foyer. Qu’au final, la famille est une affaire de couple et chacun doit se partager les tâches.

    Dans le premier Indestructible, on avait vu JackJack et ses incroyables pouvoirs. Et heureusement que la seconde partie se concentre sur lui et les deux enfants de Mr et Mrs Indestructible. Cette partie est excellente à tous les points de vue. Toutefois, c’est répétitif par rapport au premier. L’antagoniste du premier Indestructible était très bien fait. On suit le personnage via son évolution d’un fan complètement déjanté à un criminel complètement déjanté. L’originalité était bien présente. Dans les Indestructibles 2, l’antagoniste veut se venger parce que les super héros n’ont pas sauvé son père à une époque. Tout ce qu’il y a de plus classique et clairement, un remake du méchant du premier opus.

    Donc, oui, Les Indestructibles 2 est le film le plus féministe de Pixar à l’heure actuelle, mais ils nous l’ont quand même vendu dans un bel emballage. Mais dans un monde où Batman et Superman passent à la trappe pour être remplacés par Supergirl et Batgirl (mettre un rire triste et nerveux ici), Les Indestructibles 2 m’ont donné une impression de mi-figue, mi-raisin. Certaines parties reste parfaites, car on sait que Pixar maitrise le Storytelling, mais il y a quand même des couacs. Promouvoir la diversité, c’est bien, le faire au détriment de l’originalité d’une oeuvre, est beaucoup plus difficile à accepter. Mais c’est notre société de 2018 et le succès des Indestructibles 2 (plus de 1 milliard de dollars au box office) montre qu’on devient moins exigeant avec les meilleures oeuvres.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils