Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing kULTURE Avis sur le film Bright avec Will Smith

Mots-clés : 

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 5 mois et 2 semaines.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #10671

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    J’ai vu le film Bright avec Will Smith. Ce film est considéré comme le plus mauvais de 2017 par les critiques “proooofessionnels” et pourtant, je l’ai bien aimé. L’approche de Bright est totalement différente. En gros, c’est une réalité alternative où les humains tentent de co-exister avec des orcs et des elfes.

    Mais comme les orcs sont historiquement des méchants, alors ils souffrent d’un racisme extrême de la part des humains. Will Smith est un policier et on lui donne un orc comme partenaire dans le cadre d’une programme de diversité. Les 20 à 30 premières minutes du film sont excellentes à tous les points.

    J’ai beaucoup apprécié l’utilisation de différentes races pour montrer le racisme. Mais ensuite, ça part totalement en couille avec l’heure suivante qui est très médiocre. On sent tout de suite que Bright a été totalement charcuté et on a l’impression de voir 2 films différents tellement que la qualité de la première partie et de la seconde sont opposés. Mais je lui donne quand même une bonne note, car il y avait une bonne intention. Notons que les téléspectateurs sont du même avis que moi, car leurs avis est globalement positifs.

    Comme quoi, la loi que j’ai inventé s’est encore vérifié. Si les critiques “prooofessionnels” descendent en flamme un film, alors c’est qu’il doit être bon. Comme la plupart des mauvaises critiques sont américaines, c’est compréhensible, car les 30 premières minutes sont une allégorie du racisme qui sévit aux Etats-Unis. Les Yankees détestent qu’on montre la crasse de leur société.

    J’ai l’impression que les producteurs, poules mouillées qu’ils sont, ont dû paniquer quand ils vont vu le sérieux de la première demi-heure et qu’ils se sont dit : On ne va jamais laisser passer ça, on ne peut pas dire que la société américaine est la plus raciste au monde, m’enfin ! Et ensuite, ils ont du rafistoler la seconde partie pour que seuls les décérébrés puissent apprécier une intrigue classique à l’extrême. Ce qui est intéressant avec la première partie est que vu la réalité alternative avec 2 autres espèces, orcs et elfes, le racisme entre les humains n’existe pas. Et la mise en scène fait exprès de montrer que le chinetoque, la latinos, le blanc et l’arabe sont tous des enculés de racistes envers les autres.

    C’est aussi une banalisation du racisme dans la mesure où on n’a pas besoin de condamner son propre racisme puisqu’on peut dire que tout le fait pareil dans son coin du jardin.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils