Accueil Accueil du Forum de Houssenia Writing Actualité Tech et SEO, tutoriels et astuces Adsense après le GDPR, jusqu’à 55 % de pertes de revenus !

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Houssen Moshinaly, il y a 4 mois et 3 semaines.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #11528

    Houssen Moshinaly
    Admin bbPress

    C’est une boucherie ! Après la mise en application du GDPR le 25 mai 2018, certains éditeurs ont vu une perte de 55 % de revenus Adsense et la moyenne est une perte de 24 %. Le gros problème est que Google demande aux éditeurs d’obtenir le consentement pour afficher les publicités personnalisées, mais ce n’est pas logique pour certains.

    Un site affiche la publicité, mais il n’héberge pas les données que Google utilise pour personnaliser cette publicité et donc, c’est à Google d’obtenir le consentement de la part des éditeurs, car ces derniers n’affichent que le produit final. Mais Google déplace la charge sur les éditeurs. Et le pire est que ça a été fait à la pisse. Il propose ainsi le service Funding Choice, un vieux service qu’il avait, pour afficher des messages quand quelqu’un utilisait un bloqueur de publicité. Il a intégré une demande de consentement GDPR que les éditeurs peuvent inclure sur le site, mais voilà, Funding Choice est encore en bêta.

    De plus, Funding Choices est uniquement disponible pour les éditeurs des pays de l’OCDE ce qui exclut l’Asie, l’Afrique et l’Amérique du Sud. On sent que Google va négliger totalement  les petits éditeurs des pays pauvres qui vont disparaitre progressivement. Et pour la version bêta, Google demande de contacter son représentant Adsense pour avoir une invitation, mais seuls les comptes Adsense Premium ont un représentant dédié et cela montre aussi que Google est en train de nettoyer sa plateforme pour privilégier uniquement les plus gros.

    Pire encore, Google n’a pas encore intégré totalement l’IAB (Internet Advertising Bureau) et le framework du consentement du GDPR. Il semble que Google ait voulu imposer son propre consentement du GDPR et forcer les autres régies publicitaires à le suivre. Mais le résultat est que de nombreux régies ont arrêté d’acheter des publicités programmatiques en Europe avec une baisse de 25 à 30 % du volume. C’est un fiasco tous azimuts et on se demande si on doit blamer le GDPR ou la non-préparation des géants du web.

    Le 25 mai 2018, la perte de revenu Adsense était très nette (jusqu’à 55 % pour certains) et cette perte va continuer dans les semaines à venir. Reste à savoir quelle sera la vraie ampleur.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils