Revenus Adsense – Conclusion pour l'année 2017 et pourquoi ça baisse ?

#9761

Houssen Moshinaly
Admin bbPress

Revenus Adsense – Conclusion pour l'année 2017 et pourquoi ça baisse ?

Même si j’ai commencé cette revue des revenus Adsense depuis aout 2017, je pense qu’on peut avoir un résumé de toute l’année sur la publicité en général. Et on se heurte à un paradoxe. Le chiffre d’affaires de la publicité en ligne continue d’augmenter avec Google et Facebook qui cannibalisent 90 % de tous les revenus, mais les revenus des éditeurs et des webmestres continuent de baisser.

Le mot instabilité pourrait résumer sur mes revues de ces revenus Adsense des 6 derniers mois. On a une baisse générale, mais assez faible, mais on a des instabilités énormes entre chaque mois. Et ça, ce n’est pas du tout normal. Dans Adsense comme dans toute chose, on a des saisons de vaches maigres et grasses. Ainsi, juillet et aout sont les pires, mais également janvier et février. Novembre et décembre et avril et mai sont les plus intéressants. Pour moi, novembre 2017 a été à peine mieux que les autres mois avec une augmentation d’à peine 30 % par rapport au montant des autres mois alors que les autres années, on avait une augmentation de 50 à 60 % pour ce même mois.

En fait en 2016, j’avais eu un mois tellement fort que je me suis demandé s’il n’y avait pas eu un bug dans Adsense qui avait ajouté un zéro de plus. Cette période est définitivement terminé et quand tu vois que décembre 2017 est équivalent à février 2017, tu te dis que la publicité en ligne comme revenu pour les webmestres disparait progressivement.

En sachant que les visites sur mes sites n’ont pas cessé d’augmenter. Si vous me suivez, alors vous savez que je gère des sites à fort potentiel et j’essai d’être actif au mieux. Mais alors qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi le marché de la publicité en ligne continue d’augmenter, mais que les revenus pour les créateurs baissent ?

Facebook serait la première réponse. Mais avant ça, il ne faut pas oublier la popularité des bloqueurs de pub avec presque 50 % des utilisateurs qui l’ont installé. Je ne le critique pas, car moi même j’ai uBlock Origin et même un puissant anti-tracker. Mais les bloqueurs de pub existaient déjà en 2016 et 2015 et on n’avait pas une baisse aussi continue. Facebook est le principal responsable, car il est en train de drainer tous les revenus publicitaires qui appartenaient autrefois à Google. Pour 2017, Facebook a gagné un chiffre d’affaires de 17 milliards de dollars en publicité (contre 35 milliards pour Google).

Mais l’écosystème pub de Google se base sur les sites et les applications mobiles tandis que Facebook  ne dépend que de lui. Facebook aspire tout le revenu publicitaire sans laisser une miette aux créateurs. Vous ne pouvez pas monétiser votre contenu sur Facebook. Oui, vous pouvez monétiser vos vidéos sur Facebook, mais la vidéo représente une infime partie du contenu qui est principalement textuel.

Facebook attire de plus en plus d’annonceurs avec des publicités qui monétisent votre contenu, mais vous n’êtes pas du tout rémunéré. C’est pour ça que Google multiplie les formats publicitaires avec les publicités natives et celles pour les flux RSS, car il sait qu’il perd du terrain face à Facebook. La régie publicitaire de Facebook est Audience Network et techniquement, on peut mettre ces publicités sur des applications et des sites web. Je possède un compte Audience Network avec des publicités qui s’affichent dans le format Instant Article (qui supporte aussi l’AMP de Google). Mon revenu publicitaire moyen avec Facebook est de 7 dollars par mois… Bientôt une villa sur la Cote d’Azure !

Donc, le drainage des revenus publicitaires va continuer en 2018 et dans les années suivantes, car il y a un joueur malhonnête qui est en train de tricher en ayant les 4 as dans son jeu tandis que les autres joueurs se contentent d’un 7 et d’un 2…

Je pense continuer mes revues des revenus d’Adsense en 2018, mais ce sera bien plus irrégulier. En fait, je le ferais quand j’aurais vraiment des remarques à faire.

Font Resize
Contrast
Aller à la barre d’outils